Slide Hypermarché La solution parfaitement adaptée à vos obligations légales de producteurs de déchets organiques
Photo-hypermarche-biobeebox

Hypermarché

Tout producteur de biodéchets de plus de 10 tonnes par an a l’obligation légale d’assurer la collecte séparative et leur retour à la terre, depuis 01/01/2016.

Renforcée dans la loi Egalim, l’obligation est faite à la grande distribution de signer une convention de don avec des associations d’aide alimentaire ainsi que celle d’assurer la qualité du don.

Les déchets organiques produits par les grandes surfaces alimentaires sont emballés, la BioBeeBox intègre alors une solution de déconditionnement pour produire une soupe organique qui produit : énergie, eau et compost.

La grande surface maîtrise ses coûts de gestion des matières organiques et entre de plein pied dans la transition écologique et peut communiquer sur la production locale de sous-produits utilisables sur le territoire.

Des solutions de location longue durée peuvent être proposées.

Selon le tonnage envisagé, qu’il s’agisse des biodéchets générés par les particuliers ou les entreprises privées, il y a forcément une BioBeeBox adaptée au collecte dédiée aux matières organiques.

Appliquer la réglementation

Assurer la gestion quotidienne de vos biodéchets en maîtrisant son empreinte carbone

Produire une électricité commercialisable sur les réseaux nationaux

Intégrer la gestion des biodéchets dans la logistique de collecte pour en tirer du compost et de l’eau d’arrosage utilisable en proximité immédiate

Engagé pour la gestion de proximité des biodéchets, BioBeeBox propose une application concrète de l’économie circulaire pour la transformation des biodéchets en produits de valeur: énergie, compost et eau.

PROPOSER UNE SOLUTION RENTABLE
ET ECONOMIQUE DE TRAITEMENT

Disposer d’un système de traitement modulaire adapté aux augmentations progressives des collectes séparatives des biodéchets

ASSURER UN TRAITEMENT EN CIRCUIT COURT

Le coût de collecte est lié au transport des biodéchets et au rupture de charge pour massifier les déchets organiques, la BioBeeBox réduit les distances parcourues et permet de massifier et de traiter sur le même site.

Les équivalences ou les informations aidant au calcul

Depuis 2016, une loi appelée loi Garot portant sur le gaspillage alimentaire a permis de bousculer les habitudes dans la grande distribution. Tout magasin de plus de 400 m2 a, depuis lors, l’obligation de donner ses invendus et a l’interdiction, de rendre impropres à la consommation des invendus encore consommables

Plusieurs gammes de BioBeeBox s’applique pour la grande distribution en fonction des enjeux recherchés et des optimisations de la chaîne logistique et bien sûr selon le tonnage de restes alimentaires générés par an.

1700

hypermarchés en France

800000

kg

de biodéchets générés par les commerces alimentaires par an

1

indicateur de casse nette à challenger !