Slide Territoire
Insulaire ou isolé
La solution parfaitement adaptée à vos collectes d’organiques
Insulaire-Isole-photo-BiobeeBox

Territoires insulaires ou isolés

Des contraintes règlementaires et environnementales locales, des données climatiques non tempérées, des gisements de déchets faibles sans massification possible, une dépendance à l’importation des produits alimentaires suremballés, des économies moins développées tournées vers le tourisme agitant une composante saisonnalité à la problématique déchets… les territoires insulaires ou isolés font face à de nombreuses problématiques pour la gestion de leur déchets.

La compacité des BioBeeBox est un argument clé pour implanter la solution de traitement sans contrainte lourde réglementaire.

Un module adapté aux contraintes foncières et zones d’accueil, BioBeeBox sera adaptée à vos besoins.

Gérer les nuisances sanitaires des déchets putrescibles par une solution autonome

Assurer la gestion quotidienne de vos biodéchets sans frais de collecte supplémentaire

Produire une électricité verte

Disposer des sous-produits eau et compost avec un usage immédiat à proximité

Créée dès sa conception pour les territoires insulaires ou isolés, BioBeeBox répond aux enjeux de compacité et aux volumes de déchets générés par des communautés plus réduites.

ASSURER UNE GESTION AUTONOME DES BIODECHETS

La collecte est souvent organisée dans les territoires insulaires, ce sont les sites de traitement qui font défaut, la BioBeeBox est de taille adaptée au gisement et au terrain sans avoir à exporter les déchets.

SENSIBILISER TOUS LES PUBLICS

Élaboration d’une campagne de communication pour faire prendre conscience des volumes qui sont jetés, gaspillés et informer sur les bons gestes.

Les équivalences ou les informations aidant au calcul

Estimer sa production annuelle de biodéchets

Depuis le 1er janvier 2016, si vous générez plus de 10 tonnes/an de biodéchets, vous devez disposer d’une solution de tri à la source en vue de leur valorisation organique. 
La loi de transition énergétique pour la croissance verte généralise cette exigence à l’ensemble des producteurs, sans restriction de tonnages, à l’horizon 2025.

Les insulaires affichent souvent des objectifs de réduction des Omr mais cela nécessite une gestion efficace des matières organiques.

80

%

la part maximale des déchets putrescibles dans les poubelles des particuliers dans les territoires insulaires (de 30 à 80%)

1

tonne

= 3 bouteilles de butane

1

tonne

= 450 litres d’eau